°°°Un horizon de cendres°°°

Publié le par Dahlia

 

51kONSRocTL._SL500_AA240_.jpg

 

Un horizon de cendres, Jean-Pierre Andrevon

édition Pocket SF - post-apocalyptique

 

Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe. Jusqu'au moment où vous réalisez qu'il est décédé depuis des semaines... Troisième  jour : La télé enchaîne les émissions spéciales : partout dans le monde les morts reviennent. Apathiques, ils errent au royaume des vivants... Cinquième jour : Paralysé  de trouille et de dégoût, vous regardez votre femme serrer dans ses bras, au beau milieu de votre salon, une chose qui, un jour, fut sa mère... Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous avez réduit en cendres l'ignominie qu'elle appelait " maman ". Neuvième jour : La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses dévorer un chat vivant... Ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu'une question : mon monde n'est-il pas désormais le leur ?

 

Mon avis:

 

Soyons honnête, je fonctionne souvent au coup de coeur pour ce qui est des livres, et surtout au coup de coeur de couverture. Celle-ci est magnifique, la petite fille avec une morsure bien visible sur le bras, les yeux blancs, la pauvre poupée derrière... Splendide. Et l'auteur est Français, que demande le peuple ! J'ai aussi été intriguée par la quatrième de couverture, puisqu'elle ne propose pas un résumé du livre à proprement parlé, mais ça donne terriblement envie. Ayant été déçue par toutes les histoires de zombies que j'ai lues, j'ai eu un peu peur de le lire...

 

Ce qui m'a plu, c'est que le héros n'en ai pas un, c'est un anti-héros, qui se laisse porter par les évênements qu'il tente de comprendre. Le livre suit un ordre chronologique: au début, les zombies n'ont pas encore fait leur apparition, et on suit le quotidien d'un homme qui travaille aux pompes funèbres (charmant...). Au fur et à mesure, les zombies prennent de plus en plus de place dans la vie des vivants, ils deviennent un problème qui se doit d'être réglé. J'ai trouvé très intéressant de voir comment le gouvernement réagit face à des évênements aussi improbables, ainsi que les émissions télé, on a droit à un moment épique avec une star de la chanson française... On aborde des thèmes qu'on ne voit pas souvent dans ce genre de livre, comme la discrimination, car oui, on extermine les zombies dans un four crématoire. C'est moche.

 

Ce fut une une agréable surprise de voir une "évolution" des zombies complètement différente de celle que l'on a l'habitude voir, où ils se contentent de tendre les bras pour attrapper une victime et lui arracher la jugulaire. Déjà, ils ne sont pas apparus à cause d'un microbe, les morts sont tout simplement revenus à la vie ! Et le top du top, ils sont inoffensifs ! Du moins au début. Je ne vous en dis pas plus, mais je pense que cela vous plaira autant qu'à moi :)

 

Passons aux choses négatives. Il n'y en a qu'une en fait. Ce livre était assez original pour devenir un best-seller et revolutionner le genre, malheureusement, le rythme est atrocement... lent. Comme les gestes d'un zombie. Il y a eu un passage à vide où je me suis particulièrement ennuyé, mais heureusement pour moi, le rythme s'accélère brutalement vers la fin du livre.  

 

Je vous conseille ce livre grâce à son originalité, et malgré quelques points négatifs, c'est l'un de mes livres préférés ! Je m'excuse pour ces articles aussi longs, mais je n'arrive pas à faire court ^^'

 

 

Publié dans post-apo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hylyirio 22/09/2011 12:26



ahh mais ne t'excuse pas pour la longueur de l'article, au contraire, c'est plus plaisant que des avis de 5 lignes :)


 


il est sûr que la couverture est bluffante!! j'adore... je le note de suite :)



BlackWolf 20/09/2011 13:52



Ah du Andrevon, j'aime bien cet auteur. Je dois dire que la couverture du livre m'intrigue et me tente bien, plus ton avis globalement positif je me laisserai peut être tenter.



Dahlia 20/09/2011 19:39



Tu es la première personne à me laisser un commentaire, merci :D